Gwendoline de VironLes Trois Fontaines, chambres d’hôtes et salles de réunion

0478/984 334

Découvrez son concept

Explique-nous ton concept 

Les Trois Fontaines, c’est un ancien domaine familial de 5 hectares que j’ai repris il y a 4 ans pour en faire des chambres d’hôtes et un lieu de réunion. En plus de cette activité, mon frère a développé un lieu de plongée et de repas sur l’eau à la carrière se situant à l’entrée de la propriété. Le but derrière tous nos projets est de garder la propriété dans la famille mais tout en faisant profiter du lieu exceptionnel au public mais sur rendez-vous. 

Que faisais-tu avant de le lancer? 

J’ai travaillé 7 ans dans un agence de marketing puis ai changé pour travailler en tant que consultante dans un ASBL internationale dans le domaine de la finance. Ce changement m’a permis de lancer en même temps l’exploitation des Trois Fontaines. 

Quel a été le déclic de ton projet? 

J’ai toujours adoré la propriété et ayant baigné dans l’organisation d’événements, je m’étais d’abord dirigée vers ce secteur. Suite à un contretemps légal, on m’a lancé le défi d’y faire des chambres d’hôtes et je me suis dit pourquoi pas. C’est comme ça qu’est parti le projet et je suis enchantée de l’avoir lancé. Pour assurer la viabilité du projet, j’ai décidé d’utiliser les salons du rez-de-chaussée pour proposer un lieu différent pour les réunions professionnelles ou privées.

Ce qui te faisait le plus peur avant de foncer?

Je n’ai pas eu de grosse peur. J’ai toujours fonctionné à l’instinct et il me disait que je ne me trompais pas. Évidemment en investissant on se demande si ça sera vraiment rentable, je pense que c’est la seule peur que j’ai ressentie en me lançant.

Un conseil à celles qui voudraient se lancer?

Suivez vos rêves et votre instinct mais tout en mesurant les risques. J’ai eu la chance de lancer le projet en gardant à côté un revenu fixe pour ma société ce qui m’a permis de ne pas trop stresser et prendre de risque. Si vous avez l’occasion d’avoir comme moi un parachute, prenez-le ! 

À quoi ressemble ta journée-type?

7h30 lever (enfin sauf si j’ai des hôtes qui veulent un petit déjeuner plus tôt), le matin je mets de l’ordre, répond aux demandes d’offres avant de commencer à travailler pour mon client à 9h. Lunch à 13h. J’arrête de travailler pour mon client à 17h et là, je répond à mes mails pour mon projet, je vérifie mes stocks pour le petit-déjeuner, je dépose les draps aux pressing une fois par semaine et j’entretiens la propriété. 19h30-20h souper, coucher à 22h30-23h. Souvent selon les urgence dans l’entretien, je réponds encore à des mails pour les offres/nuitées après le souper. 

Le point commun entre ton projet et ta personnalité?

Je suis très sociable.

La vraie bonne raison de te lever le matin?

Profiter de l’endroit merveilleux où j’ai la chance d’habiter et travailler. 

La chanson qui te donne la pêche et te motive?

Aucune en particulier. J’écoute beaucoup la radio et si c’est entraînant, ça me donne la pêche.

La phrase la plus motivante qu’on t’ait dite?

Je t’admire de faire tout ce que tu fais ! 

Ton prochain défi professionnel? 

Augmenter mon nombre de locations B2B.

Ta plus belle audace? 

Lancer les chambres d’hôtes alors que rien ne m’y prédisposait. 

Être audacieuse, c’est quoi pour toi? 

Oser choisir sa vie et croire en ses projets.

Que représente le réseau à tes yeux?

Un cercle de femmes sympathiques et dynamiques qui me permet de belles rencontres aussi bien professionnelles que privées. 

Pourquoi as-tu voulu en faire partie? 

J’ai été à un premier créapéro via une connaissance pour faire connaître mon projet. J’ai trouvé l’ambiance conviviale et pro à la fois et … je suis devenue addict.