Karin ToussaintSlasheuse de compétition

0474/271 118

Découvrez son concept

Explique-nous ton concept 

Par définition, une slasheuse exerce plusieurs activités en parallèle, je ne fais pas exception et suis donc, tour à tour : conseillère juridique, formatrice, enseignante et consultante en gestion de projets.
Pour apporter de la cohérence à tout cela, j’ai créé l’Asbl FormaProjet, dont la mission est de conseiller et former les gestionnaires et les entrepreneur.e.s dans tous les aspects juridiques et organisationnels de leur activité.
Depuis quelques années, j’accompagne aussi, sous l’enseigne FormaCoach, ceux que j’appelle, avec humour et bienveillance, « des humains déboussolés », c’est-à-dire des personnes en quête de sens, en transition professionnelle ou personnelle, qui ont envie de changement.
Elles arrivent souvent avec une idée ou un projet mais sont perdues dans la jungle administrative. Je les aide à trouver leur chemin, à choisir le meilleur statut possible pour démarrer, à mettre en place les étapes et partenariats utiles.

Que faisais-tu avant de le lancer? 

J’ai passé 10 ans dans le milieu bancaire puis, à 30 ans, j’ai démissionné sur un coup de tête et j’ai repris des études d’éducatrice spécialisée, métier que j’ai également exercé une dizaine d’années. J’ai ensuite bifurqué vers le conseil en droit social et la gestion des ressources humaines pour une fédération d’employeurs du secteur associatif, pour laquelle je travaille encore à temps partiel aujourd’hui.

Quel a été le déclic de ton projet?

J’ai coutume de dire que c’est mon gène de Saint-Bernard : je dois avoir un petit tonneau autour du cou, visible seulement par les personnes qui ont besoin d’aide…A force de donner des conseils, je me suis dit que je pourrais en faire un métier, c’est venu tout naturellement. J’ai besoin de me sentir utile, de transmettre. Mon plus grand bonheur est de voir une personne grandir et évoluer grâce au petit coup de pouce que je lui aurai donné. 

Ce qui te faisait le plus peur avant de foncer?

La peur de ne pas être prise au sérieux, en raison de mon parcours professionnel atypique. J’ai pris confiance avec l’expérience et les retours positifs des personnes que j’accompagne mais il a quand même fallu 3 cursus d’étude pour que je me sente légitime à 100% !

Un conseil à celles qui voudraient se lancer?

« Il ne faut pas attendre d’être parfait pour faire quelque chose de bien » (l’Abbé Pierre)

À quoi ressemble ta journée-type ?

Les journées ne se ressemblent pas et c’est précisément ce qui me plaît ! Je travaille de chez moi ou à l’extérieur la plupart du temps donc, j’organise mon planning en fonction de mes activités (consultance, formations, networking…), c’est très variable et assez morcelé. La période scolaire est plus chargée car j’enseigne également en Haute école. 

Le point commun entre ton projet et ta personnalité?

C’est simple : j’aime les gens, je suis curieuse de tout et j’adore faire de nouvelles rencontres… 

La vraie bonne raison de te lever le matin?

Vivre chaque jour comme si c’était le dernier et, comme le colibri de la légende « faire ma part ».  

La chanson qui te donne la pêche et te motive?

« Gimme shelter » des Rolling Stones

La phrase la plus motivante qu’on t’ait dite?

Vas-y maman, t’es la meilleure !

Ton prochain défi professionnel?

J’écris un livre qui répond aux premières questions que se posent les femmes qui souhaitent lancer leur activité. Sa particularité est d’offrir une approche pluridisciplinaire, combinant aspects psychologiques, juridiques et organisationnels. Il sortira à l’automne 2019. Des formations en ligne et un blog suivront, c’est un gros projet.

Ta plus belle audace? 

Avoir fondé et géré une entreprise d’électricité générale durant 3 ans, dans un milieu majoritairement masculin.

Être audacieuse, c’est quoi pour toi? 

C’est avoir le courage d’assumer ses désirs profonds, de s’affirmer, d’avancer malgré les obstacles et les oiseaux de mauvaise augure. Pour moi, l’audace, c’est une forme de hardiesse, nourrie par la lucidité, l’optimisme et l’authenticité.

Que représente le réseau à tes yeux?

Un bel exemple de sororité, des rencontres inspirantes, des amitiés précieuses, des découvertes, des formations de qualité, un moyen efficace de nouer des partenariats professionnels et de développer son business.

Pourquoi as-tu voulu en faire partie?

J’ai d’abord aimé le fait que ce réseau soit ouvert à toutes ainsi que l’esprit bienveillant et joyeux qui y règne ! Il a suffi d’une seule activité pour que décide d’y devenir bénévole, c’était trop enthousiasmant pour résister…Toutes ces femmes sont formidables !