Cyrielle CharlezMa Vie ZD

0498/840 504

Découvrez son concept

Explique-nous ton concept 

J’anime des ateliers zéro déchet en groupe. Autant à domicile chez une personne avec ses amies par exemple, que dans des épiceries bio, … Il y a plusieurs thèmes à découvrir : Débuter le zéro déchet, Fabriquer ses produits ménagers naturels, Réaliser ses cosmétiques maison , Un bébé zéro déchet et naturel, Cuisine anti gaspi. Nous fabriquons ensemble des produits, des recettes,…

Que faisais-tu avant de le lancer? 

J’étais jobcoach dans une asbl d’insertion socio-professionnelle. J’avais l’habitude d’y animer de groupes.

Quel a été le déclic de ton projet?

Deux choses :

Tout d’abord, mon licenciement, l’asbl n’avait plus de subside pour continuer son activité.

Ensuite, nous étions déjà une famille zéro déchet depuis un peu moins d’un an. Beaucoup de personnes venaient me demander conseils. Ma voisine elle-même animatrice d’ateliers zéro déchet m’a poussée à me lancer. Je ne la remercierai jamais assez !

Ce qui te faisait le plus peur avant de foncer?

Que mes ateliers n’intéressent personne !

Un conseil à celles qui voudraient se lancer?

De ne pas écouter son entourage s’il doute de ton projet… sinon on ne se lance jamais !

À quoi ressemble ta journée-type?

Je travaille 2-3 heures avant le diner : je gère mes emails, les inscriptions pour les ateliers, la communication pour ma page Facebook et Instagram. Je mets à jour ma comptabilité. Après le dîner, j’ai trop besoin de prendre l’air : je pars promener mon chien.

Il me reste encore quelques heures avant d’aller rechercher ma fille à la crèche: je réalise de la prospection pour trouver des nouveaux lieux d’ateliers, …    Enfin, si je donne un atelier en soirée, je prépare tout le matériel dont j’ai besoin pour être prête à l’heure.

On ne dirait pas mais derrière le métier d’animatrice, il y a beaucoup de tâches administratives. 

Le point commun entre ton projet et ta personnalité?

C’est un projet un peu marginal mais qui trouve tout son sens au sein de la société.

La vraie bonne raison de te lever le matin?

Me dire que grâce à mon métier, j’aide comme un petit colibri à sauver la planète: « je fais ma part » .

La chanson qui te donne la pêche et te motive?

Victoria du groupe « The Kinks » (c’est le prénom de ma fille 😉) .

La phrase la plus motivante qu’on t’ait dite?

La confiance en soi est la lumière qui éclaire notre route.

Ton prochain défi professionnel?

Développer des ateliers zéro déchet culinaires.

Ta plus belle audace? 

Partir seule, 4 mois en stage en Inde à l’âge 23 ans.

Être audacieuse, c’est quoi pour toi? 

Foncer, ne pas hésiter, saisir les opportunités !

Que représente le réseau à tes yeux?

Un ensemble de nanas qui veulent de se faire une place dans un milieu où ce n’est pas toujours évident !

Pourquoi as-tu voulu en faire partie? 

Féministe et entrepreneuse dans l’âme, cela ne pouvait que me convenir 🙂 !